2 min de lecture Rédacteur en chef

VIDÉOS - George Brassens, l'un des premiers paroliers scandaleux

RÉDAC' CHEF INVITÉ - Gérald De Palmas est rédacteur en chef d'un jour sur RTL2.fr. Le chanteur a souhaité évoquer Brassens, artiste qui n'avait pas la langue dans sa poche. Entre 1952 et 1976, certaines de ses chansons firent scandale auprès de ses contemporains.

Georges Brassens (illustration)
Georges Brassens (illustration) Crédit : GALMICHE/TF1/SIPA
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

"L'infâme" n'a eu de cesse de bousculer les bien-pensants de son époque. Muni d'une simple guitare, Georges Brassens fait rimer sans aucun complexe "suraigu" avec "cul", dans Le pornographe. Le tout sur des "r" roulés, qui lui sont propres et des rythmes toujours enjoués, qu'il soit question d'arbres ou de cadavres. Le chanteur-compositeur-interprète livre ses états d'âme comme ses idées politiques, faisant depuis un artiste engagé. 

Cela commence dès son premier album La Mauvaise Réputation, sorti en 1952. A tout juste 31 ans, il interprète Le Gorille. Une chanson humoristique et satirique contre la peine de mort. Un gorille échappé de sa cage cherche à "perdre son pucelage". L'animal porte son dévolu sur un juge. "Le juge, au moment suprême, criait 'maman', pleurait beaucoup, comme l’homme auquel, le jour même, il avait tranché le cou", chante Georges Brassens. Il n'en fallait pas plus pour choquer les Français, majoritairement favorables à la peine capitale. 

À lire aussi
Alexandre Astier est le héros de la série "Kaamelot" série TV
Alexandre Astier : le nouveau Louis de Funès
>
George Brassens - Le Gorille

"J'aime cette faculté qu'il avait d'aborder des thèmes parfois très lourds, voire crus, mais avec l'élégance de trouver les bons mots, sans jamais être vulgaire", confie Gérald De Palmas. Il s'intéresse depuis peu à la chanson française, lui qui a été "focalisé" sur la musique pop-rock anglo-saxonne pendant des années. Il s'est mis à écouter George Brassens il y a 2 ans. "Les textes sont devenus primordiaux pour moi, ce qui n'était pas le cas avant. Ça faisait partie d'un tout, et ça n'est pas le cas sur le dernier album, où les textes sont devenus l'appointe". 

Sa chanson favorie : Putain de toi. "Je la trouve extraordinaire", lance-t-il sourire aux coins des lèvres. Brassens y évoque la petite Jo, dont il s'était amouraché et qui lui a brisé le cœur. "J'adore qu'il y ait une double lecture, c'est élégant", justifie Gérald De Palmas. Le texte en est garni. Les "chats perdus", font par exemple référence aux nombreuses femmes avec qui l'artiste a eu une aventure. "Misérable salope comme il’n’restait rien dans le garde-manger t’a couru sans vergogne et pour une escalope te jeter dans le lit du boucher" : ainsi fini l'histoire."Dans le côté cru des choses, je pense qu'il n'y a pas grand monde qui soit allé aussi loin", conclu Gérald De Palmas. 

>
Georges Brassens - Putain de toi
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rédacteur en chef Gérald De Palmas Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants