Robbie Williams : retour sur la carrière du showman anglais

VIDÉOS - Après avoir connu une première carrière au sein du boys band anglais, Take That, Robbie Williams a connu son heure de gloire en solo. Artiste proéminent du début des années 2000, il a vendu au total plus de 60 millions d'albums.

Impossible d'évoquer Robbie Williams sans s'attarder sur la chanson qui lui a ouvert les portes du succès. Si son premier album Life Thru a Lens en 1996 a débuté timidement dans les charts, la sortie du single Angels à Noël 1997 a propulsé la chanson et l'album au sommet des ventes européennes. Ballade amoureuse au refrain imparable, elle est passée à la postérité en étant sacrée meilleure chanson de ces 25 dernières années lors de la cérémonie des Brit Awards. Angels apparaît également souvent parmi les titres les plus utilisés lors des mariages. 

Figurant également au sein de son premier album, Let Me Entertain You bénéficie du succès d’Angels. Robbie Williams montre un autre talent, celui de showman provocateur. Dans le clip en noir et blanc, l'artiste y apparaît tel un membre du groupe de rock Kiss. Terriblement addictif et efficace en live, le titre a longtemps été une ouverture fantastique lors des concerts de Robbie Williams. Artiste complet, il met autant de plaisir dans ses disques que dans ses vidéo. Pour Millenium, issu de son second album I've Been Expecting You, le chanteur britannique revisite l'univers glamour de James Bond, notamment celui du film On ne vit que deux fois. Un nouveau pari réussi pour Williams qui a réussi encore à hisser un de ses titres à la tête des charts européens. 

Dans son troisième album, Sing When You're Winning (2000), il emprunte une direction plus rock, avec des titres emblématiques comme Rock DJ, Supreme ou encore Kids, interprété en duo avec Kylie Minogue. À noter qu'une fois encore Robbie n'a pas froid aux yeux. Dans le clip de Rock DJ il y apparaît dans le plus simple appareil, obligeant certaines chaines musicales à censurer la vidéo. 

Détour par le rock et le jazz

Après un album de reprises jazz (qui contient notamment Something Stupid en duo avec Nicole Kidman), Robbie Williams revient avec Escapology en 2002. Composé pour permettre au chanteur britannique de percer aux États-Unis, le disque sera un échec outre-Atlantique. Pas en Europe, où Escapology devient l’un des albums les plus vendus de l’artiste. Parmi les titres, on retrouve le tube Feel, dont la vidéo retrace le quotidien d'un cowboy tombant sous le charme de l'actrice Daryl Hannah.


Toujours aussi prolifique, le bellâtre anglais ne s'arrête pas en si bon chemin. Après avoir publié un best of, une nouvelle fois couronné de succès, il revient en 2005 avec Intensive Care dont les titre Tripppin et Advertising Space sont les deux singles principaux. Succès mondial, l’album est entré dans le livre des records. La tournée qui a suivi a vendu le plus de places en une journée (1,6 millions de tickets), un record. Mais la seconde moitié des années 2000 ne sera plus aussi fructueuse pour Robbie Williams. Souhaitant s'aventurer vers une musique plus expérimentale, et moins pop, il publie en 2006 l'album Rudebox, produit notamment par Mark Ronson
Sur ce disque, il reprend également le titre de Manu Chao, Bongo Bong, en duo avec Lily Allen. Son album suivant publié en 2009, Reality killed Video Star, connaît également un succès moindre. Il décide alors en 2010 de renouer avec ses ex-acolytes de Take That, le temps d'un album et d'une tournée triomphale en Grande-Bretagne. Exilé aux États-Unis, il produit encore deux nouveaux albums : en 2012, Take the Crown, et en 2013, Swing Both Ways dont est extrait le titre Go Gentle.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants