5 min de lecture Musique

Josef Salvat, Tom Odell et JAIN ont séduit Les Bains pour la "Columbia Session"

NOUS Y ÉTIONS - Le 15 juin, RTL2 a organisé sa première "Columbia Session" aux Bains, avec Tom Odell, Josef Salvat et JAIN.

Jain sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
11 >
Jain sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Jain sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Jain sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Jain sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Grégory Ascher a présenté la première Columbia Session en direct des Bains à Paris Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Josef Salvat sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Josef Salvat sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Josef Salvat sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Tom Odell sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Tom Odell sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
Tom Odell sur la scène des Bains à Paris à l'occasion de la première Columbia Session Crédits : Frédéric Bukajlo/SIPA Press pour RTL2 | Date : 16/06/2016
1/1
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

Mercredi 15 juin, alors que la France était en ébullition face à la victoire de l'équipe de football nationale contre l'Albanie, le temps s'est arrêté au sein des bâtiments feutrés des Bains. Cet endroit historique, situé en plein cœur de Paris, a accueilli certaines des fêtes les plus folles des années 80, avant de faire peau neuve en 2015. Dans la salle carrelée de blanc et de noir, au sous-sol, RTL2 a proposé en direct aux spectateurs et à ses auditeurs la première Columbia Session. 3 artistes du label éponyme se sont succédés : Josef Salvat, Tom Odell et JAIN.

Vers 20h30, Grégory Ascher, co-animateur de #LeDriveRTL2 monte sur la petite scène des Bains, pour lancer ces sessions exclusives, "avec ou sans l'accent". "Ce soir, vous représentez les auditeurs de RTL2 !", prévient-t-il à la foule d'une petite centaine de chanceux. 

La douceur de Josef Salvat

Un accueil chaleureux est réservé à Josef Salvat. Le chanteur de 27 ans s'installe au piano à queue noir. "Bonsoir tout le monde ! Ça va ?", lance-t-il en français. L'Australien a appris notre langue pendant un séjour d'études d'un an à Paris. "Ce concert sera complètement acoustique, comme lorsque j'ai écrit mes chansons", annonce-t-il. Le public des Bains, et les auditeurs de RTL2, peuvent se sentir privilégiés.
C'est donc sans guitare ni synthétiseurs, deux instruments très présents dans ses titres pop, que Josef Salvat se présente face au public des Bains. Il débute par Paradise - Le Paradis Nous Trouvera, un titre qu'il a réécrit en partie dans la langue de Molière, pour faire plaisir à son public français.

À lire aussi
Nicola Sirkis au milieu d'une explosion de confettis sur "2033" Concert
Indochine : un concert déchaîné et mémorable à l’AccorHotels Arena de Paris

Sa chemise colorée, à motifs hawaïens, tranche avec son set doux et planant. Les yeux fermés, Josef Salvat offre une version vaporeuse de ses titres dynamiques, comme son tube Open Season - Une Autre Saison. "C'est la première chanson que j'ai jamais lancée dans le monde, je l'ai écrite il y a 6 ans", rappelle-t-il pour introduire This Life.

La passion de Tom Odell

Après une pause d'une dizaine de minutes, c'est au tour de Tom Odell de se présenter face au public des Bains. Le chanteur de 25 ans a troqué le peignoir de sa chambre d'hôtel pour un costume beige élégant, très "british". Là aussi, le moment est exclusif : il s'agit de son premier concert en France depuis la sortie de Wrong Crowd, son nouvel album, sorti début juin. "C'était un grand soulagement de le sortir, a-t-il confié à RTL2.fr quelques heures plus tôt. Le simple fait d'avoir sorti 2 albums, c'est super. On a fait un gros festival en Hollande ce dimanche, et c'était génial d'avoir eu 2 albums à défendre. Depuis mes 16 ans, ça a été un vrai challenge d'en arriver jusqu'ici."

Le Londonien débute son set par Jealousy, un titre inédit dans lequel il se met dans la peau d'un homme jaloux, prenant conscience que son manque de confiance en lui l'a fait passer à côté de son amour. Les propos sont passionnés, tout comme la prestation de Tom Odell. Seul au piano, il effleure les touches avant de les marteler au moment du refrain, le visage grimaçant.
Vient ensuite Magnetizeddeuxième single extrait de Wrong Crowd, et qui rencontre un franc succès. Dans cette chanson universelle, Tom Odell chante l'amour à sens unique: "Ça m'est déjà arrivé, révèle le chanteur à RTL2.fr. Je pense que c'est l'un des pires sentiments à avoir, quand on aime vraiment quelqu'un et que cette personne n'est pas intéressée. Ça arrive souvent, et à beaucoup de gens. En partie, ce sentiment est vraiment ce qui m'a inspiré à une époque de ma vie, quand j'avais 15 ans. Je traversais ce genre de période, et je n'arrivais pas à gérer cet amour non-voulu."
C'est justement une chanson d'amour qui l'a fait connaître, il y a 4 ans. Dès les premières notes d'Another Love, les téléphones portables se lèvent dans l'assistance pour capturer le moment. La lumière des écrans double celle des projecteurs rouges et violets, qui baignent les Bains d'une atmosphère intimiste. 

La fougue de JAIN

Aux alentours de 22 heures, JAIN se présente face au public des Bains avec un grand sourire sur le visage : "J'espère que vous avez apprécié la soirée jusqu'à présent !"  La jeune chanteuse commence fort avec Mr Johnson, présent sur Zanaka, son premier album écoulé à plus de 130.000 exemplaires.

Seule sur scène, JAIN fait preuve d'une aisance incroyable. Elle n'hésite pas à s'adresser au public pour le motiver à lui donner toujours plus, et ce, toujours avec humour et bienveillance. "Les Bains, je ne vous sens pas très chauds. Je ne sais pas si c'est parce que vous avez mes patrons autour de vous, mais j'aimerais que vous leviez tous les mains et que vous sautiez !", demande-t-elle pour accompagner l'entêtante Hope. JAIN s'amuse aussi à raconter comment cette chanson a été inspirée par le bruit de travaux près de chez elle, un samedi matin, à midi. 

La scène, c'est toujours quelque chose en apprentissage.

JAIN
Partager la citation

Si JAIN est aussi à l'aise en concert, c'est aussi parce qu'elle a donné de nombreux concerts depuis la sortie de Zanaka. "Je suis moins essoufflée ! Du coup je saute plus, plaisante-t-elle auprès de RTL2.fr. La scène c'est toujours quelque chose en apprentissage. En faire beaucoup cette année, ça m'a aussi appris pas mal. Je suis toujours autant stressée avant de monter sur scène, maintenant c'est juste que je contrôle un petit peu mieux."

JAIN sort sa guitare pour Come, son grand tube. À la fin du morceau, elle démarre une boucle en soufflant le titre de la chanson et s'amuse avec les effets de sa machine. "J'aimerais bien looper votre voix, dit la jeune chanteuse. Elle saisit son micro et plonge dans la foule. Elle tombe sur un spectateur un peu trop enthousiaste, qui hurle le refrain. Une fois enregistré, son cri revient toutes les 5 secondes, faisant rire la chanteuse et le public des Bains. 

"C'est la première fois que je viens aux Bains et je suis ravie. Pour la dernière chanson, est-ce qu'on peut de lâcher un peu plus ?", demande JAIN. Il s'agit bien sûr de Makeba, deuxième pépite issue de Zanaka. Il est 23h30, et les Bains ont tout sauf envie d'aller se coucher. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Tom Odell Live report
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants