5 min de lecture Concert

Jain, Beth Ditto, Malo' et Nord enchantent Le Flow pour la "Columbia Session"

NOUS Y ÉTIONS - Le 27 juin, RTL2 a organisé une "Columbia Session" sur la péniche Le Flow avec Jain, Beth Ditto, Malo' et Nord.

Concert Columbia Session
Jain lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
15 >
Jain lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Jain lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Jain lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Jain lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Beth Ditto lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Beth Ditto lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Beth Ditto lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Beth Ditto lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Malo' lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Malo' lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Malo' lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
C'est Stéphanie Renouvin qui présentait la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Nord lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Nord lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
Nord lors de la Columbia Session du 27 juin 2017 au Flow Crédits : Christophe Etorre | Date : 06/07/2017
1/1
La page de l'émission
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
Journaliste

Une affiche d’une qualité exceptionnelle a été réunie pour la dernière Columbia Session de la saison 2016-2017. Jain, Beth Ditto, Malo’ et Nord se sont succédés dans le cadre unique de la péniche Le Flow, sur la Seine, à Paris.

RTL2 vous propose de revivre, comme si vous y étiez, cette soirée inoubliable enregistrée le 27 juin et diffusée le vendredi 7 juillet. Stéphanie Renouvin est une nouvelle fois derrière le micro pour vous faire vivre l'événement, introduire les artistes, avec une passion communicative.

Au menu : quatre lives débordant d’énergie, enchaînés à un rythme effréné, devant un public très en voix. Après Rag ‘n’ Bone Man, Cali et Boulevard des Airs, le 24 janvier dernier dans cette même salle, les nouveaux héros de la scène pop-rock ont pris le pouvoir. Des artistes très jeunes pour la plupart et ultra talentueux, qui affichent déjà une belle carrière.

À lire aussi
Nicola Sirkis au milieu d'une explosion de confettis sur "2033" Concert
Indochine : un concert déchaîné et mémorable à l’AccorHotels Arena de Paris

Nord, une french pop élégante et recherchée

C’est l’un des nouveaux visages de la french pop. Veste bleue, chemise blanche, Nord a ouvert la Columbia Session avec une élégance rare. Le chanteur rouennais est arrivé sur scène peu après 20 heures avec en bandoulière des chansons traversées par une douce mélancolie. Teintée d'électro, de rock, la musique de Nord n'est pas glaciale, simplement exigeante, les textes en français accrochent.

Un souci du mot juste qui rappelle Dominique A, Noir Désir, d'une certaine manière Bashung aussi. Le jeune artiste séduit instantanément avec son single Drunk, tiré de son premier EP L'Amour s'en va. Il l'a introduit ainsi : "Tout a l'heure, j'ai bu un verre. Là, on va faire Drunk. Vous allez commencer à tanguer." Le public a même parfois repris les choeurs de titres qu'il découvrait en live. Une belle performance. 

Malo', le phénomène pop-rock

Quelques minutes plus tard, un jeune musicien à la chevelure bouclée apparaît sous nos yeux. Il a l'air bien timide derrière son piano. C'est une impression trompeuse. Malo' est un véritable phénomène. Autodidacte, il a fait ses débuts en Australie, pris des cours de guitare avec le père d'Angus and Julia Stone, joué avec les Insus, Charlie Winston.

Une voix aérienne, puissante, qui fait parfois penser à Julien Doré dans ses notes douces avant de s'envoler. Malo' enchaîne les titres de Be / Être, son deuxième album lumineux et inspiré. Sur l'excellent single Believed, le jeune chanteur fait tomber la veste, bondit, se déchaîne. Les "Ouuuuu" qui reviennent sans cesse sont irrésistibles. Malo' sait également décocher des ballades qui touchent en plein cœur.

"La chanson s'appelle La Colline et j'ai eu beaucoup beaucoup de chance de l'écrire avec monsieur Jean-Louis Aubert", annonce l'artiste. Joué à la guitare sèche, le titre sonne comme un classique : "Je me souviens, c'était hier et ces chemins couverts de pierres..." Malo navigue entre tous les styles pop, rock, folk. Très à l'aise sur scène, passant du français à l'anglais en un éclair. Il repart sur un titre très enlevé, My Half, entre Christine and The Queens et Coldplay.

Beth Ditto, une chanteuse libérée

"Le Flow vous sentez un peu privilégiés ce soir ?" lance Stéphanie Renouvin. Puis, l'animatrice de RTL2 annonce "le groupe d'une bombe atomique". Beth Ditto, l'ex-chanteuse du trio punk rock Gossip, arrive sur scène dans une ambiance électrique. Les spectateurs se ruent, certains jouent des coudes pour être au plus près. Elle est souriante, resplendissante. Un technicien lui tend un micro. Dans une robe blanche à motifs noirs très chic, un peu psychée, la chanteuse entonne le premier extrait de Fake Sugar, son premier disque solo qui ne manque pas de mordant.

Beth Ditto n’a jamais parue aussi libérée. Elle met le feu en quelques minutes sur Oh My God. La température dans la salle est devenue caniculaire. La star demande un verre, puis trouve un ventilateur. Là voilà qui raconte sa journée à Paris. "J'étais très excitée, puis fatiguée, puis très excitée à nouveau", confie Beth Ditto hilare avant de lancer au public : "Dansez comme vos mamans !"ou "Merci Paris de rire à mes blagues comme à une gamine de cinq ans !"

Pour introduire We Could Run, elle déclare : "C'est comme du U2, du Bono". Elle imite le chanteur aux célèbres lunettes. Plus sérieusement, le petit riff de guitare planant évoque certains moments de bravoure de The Edge sur The Joshua Tree. La voix est toujours aussi puissante, mais avec plus de nuance et une grande justesse. "Ce soir, je ne parle pas français. Peut être parce que je ne me souviens pas !", déclare-t-elle dans un éclat de rire. Puis, Heavy Cross, le tube rageur de Gossip retourne complètement la salle.

Une déflagration rock, un ouragan. En intro de Fire, son excellent dernier single, Beth Ditto reprend en partie Faith de George Michael. Imparable. "Merci Paris, la France, c'est mon pays préféré !" lâche Beth Ditto après avoir mis Le Flow à ses pieds en moins d'une demi-heure. 

Jain, la surdouée du rythme

La soirée est pourtant loin d'être terminée. Après avoir fait sensation lors d'une Columbia Session il y a un peu plus d’un an aux Bains Douches à Paris, Jain est retour sur scène avec RTL2. Quelle ascension ! La chanteuse de 25 ans a vendu plus de 300.000 exemplaires de son premier album Zanaka, illuminé tous les festivals de l’Hexagone, triomphé aux Victoires de la musique, collaboré avec Matthieu Chedid sur son projet Lamomali.

Cheveux attachés, éternel col Claudine, Jeanne Galice est devenue une méga star. Seule sur scène, elle déroule son set avec une maîtrise qui force l'admiration. L'ambiance est dingue. Mr Johnson déclenche l'hystérie. Les basses martèlent. Le Flow est pas mal secoué. "Je veux voir vos mains en l'air !" répète Jain. Le public connaît ses morceaux par cœur. "Le but du jeu, c'est à trois on saute !"

Le public n'a pas besoin qu'on lui demande, il saute déjà ! Jain enchaîne les tubes. Sur Come, Jain enregistre les voix des spectateurs avec son looper, et a bien dû mal à ne pas exploser de rire en entendant la voix très étonnante d'un de ses fans. "Est-ce que vous êtes prêts à venir avec moi dans une boîte de nuit des années 80 ? demande la Toulousaine, qui interprète Dynabeat.

Des visuels montrant ses cassettes apparaissent sur tons violets et bleus. Le concert se termine sur l'incontournable Makeba. Les spectateurs dansent en rythme, tapent dans les mains. Jain demande au public de s'asseoir dans la salle puis l'invite à sauter d'un seul coup. "Merci beaucoup !" lance l'artiste fatiguée mais radieuse à la fin de son show. "J'espère vous revoir pour le prochain album !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Concert Musique Live report
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants