4 min de lecture Concert

Indochine : un concert électrisant et bluffant à Épernay avant l’AccorHotels Arena

NOUS Y ÉTIONS - Le groupe de Nicola Sirkis a donné un show spectaculaire, articulé autour de son album "13", au Millesium d’Épernay, samedi 10 février. Un concert offrant plusieurs surprises, dont un immense écran circulaire en forme de soucoupe volante.

Visuel de la première vidéo de "Station 13" d'Indochine
Visuel de la première vidéo de "Station 13" d'Indochine Crédit : Capture YouTube
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
Journaliste

Indochine a écrit une grande partie de sa légende sur scène. Au fil des tournées marathon, des innombrables Bercy et Stade de France, le groupe de Nicola Sirkis a toujours su se renouveler, et conserver une formule bien à lui. Un show d'"Indo" est à la fois un spectacle moderne, visuellement très travaillé, mais aussi une fête, un moment de partage. Proposer un concert spectaculaire, tout en conservant une véritable proximité. C’est encore le cas sur la nouvelle tournée.

Pour mettre son 13 Tour sur orbite, Sirkis et ses musiciens ont choisi le Millesium d’Épernay (Marne). Une salle à taille humaine type Zénith (6.000 places), avec un grand gradin, mais qui peut accueillir de gros dispositifs scéniques.

À lire aussi
Nicola Sirkis au milieu d'une explosion de confettis sur "2033" Concert
Indochine : un concert déchaîné et mémorable à l’AccorHotels Arena de Paris

Venus de la France entière, les Indofans étaient arrivés très tôt pour découvrir le nouveau show. Une fois passé le contrôle, un premier choc : une sorte d’immense vaisseau spatial a pris possession des lieux. Ce vaste ensemble d’écrans circulaire, suspendu au plafond, est fascinant. On se croirait dans Rencontres du troisième type de Spielberg.

Un concert articulé autour de l'album "13"

20h40, le concert débute enfin. Indochine attaque, pied au plancher, avec Black Sky, la chanson qui ouvre 13, leur treizième album très réussi, engagé, et taillé sur mesure pour la scène. Le groupe de Nicola Sirkis ne s’y trompe pas et enchaîne les nouveaux titres : 2033, Henry Darger et Station 13.

La soucoupe d'"Indo" et les sept imposants écrans géants sur la scène principale reprennent les superbes visuels de l'artiste Erwin Olaf réalisées pour la pochette et le livret de 13. On retrouve les jeunes filles en uniformes, l’air sérieux. Elle prennent la pose. Leurs tenues rouges, jaunes, bleues défilent. Les images se multiplient sur les écrans. Les fameux étendards du disque sont déployés. 

Nicola Sirkis, la vie en blond

21h30, dès les premiers gimmicks électro de La Vie est belle, premier single de 13, le public reprend en chœur les paroles : "Moi, je suis né pour n’être qu’avec toi…" Des lumières balayent le public, à la fois beau et inquiétant. Comme si l'ovni se mettait réellement en marche ! L’ambiance monte d’un cran. Sur Tes Yeux Noirs, Nicola Sirkis s’aventure dans la fosse, puis la remonte pour rejoindre l’autre bout de la salle, provoquant forcément une petite bousculade. Les portables sont tous sortis pour voler une image de la rock star.

Retour paris merci a tous pour la 1er du 13. ¿¿¿¿¿¿

Une publication partagée par Nicola Sirkis (@nicolasirkis) le

L’occasion de noter son nouveau look au passage : le chanteur d’Indochine est désormais blond ! Et cela fait pas mal réagir certains fans qui n'en reviennent toujours pas. Fini les mèches noires. Une petite révolution : la coiffure de Nicola Sirkis fait aussi partie de l’histoire du groupe. Une marque de fabrique, légendaire d'une certaine façon. Il suffit de jeter un œil dans le public pour compter les fans affichant des cheveux noirs en bataille.

Un duo virtuel avec Asia Argento

L’un des tableaux les plus réussis du show est sans conteste celui avec Asia Argento. L’actrice-réalisatrice-performeuse-chanteuse apparaît sur les écrans pendant Gloria, sans doute le titre le plus intense de 13. On la voit les mains plaquées contre une vitre, cherchant une issue, un contact. Comme emprisonnée dans la soucoupe. Le duo virtuel avec Nicola Sirkis est magnifique. À la fin, ce dernier demande d’applaudir "Mademoiselle Asia Argento". Plus tard, il confiera backstage que c'est son moment préféré du show.

Le groupe enchaîne ensuite avec un autre titre de 13, Kimono dans l'ambulance (illustré justement par vidéo d’une ambulance traversant une ville, puis des zones désertiques), Song for a Dream, le dernier single Un Été français et TomBoy… Le medley avec Canary Bay et Kill Nico permet à la salle de se lâcher définitivement. Sirkis harangue le public déjà bien chaud.

C’est déjà le premier rappel. Le leader d'Indochine s’avance au bout de l’avant-scène, seul avec sa guitare. Il joue Electrastar, avant d’entamer le tube J’ai demandé à la lune, repris par tout le Millesium : "J'ai demandé à la lune / Et le soleil ne le sait pas / Je lui ai montré mes brûlures..." Sirkis n’a plus besoin de chanter. Idem sur College Boy et Trois nuits par semaine.

La soucoupe sera "deux fois plus grande" à Paris

La soucoupe volante, décidément toujours aussi impressionnante, montre désormais un nageur perdu dans l'immensité bleue, avant de nous transporter au milieu de la galaxie. Un grondement, puis les premières notes du gigantesque tube explosent enfin : L’Aventurier. Toujours imparable. Un déluge de lumières, de ballons…"Merci, putain de public !" hurle, Sirkis. On pourrait lui répondre : "putain de concert !". Cette première date fait office aussi de répétition générale avant les trois concerts à l’AccorHotels Arena les 16, 17 et 18 février.

2.000 places seront d’ailleurs mises en vente pour lutter contre le marché noir. À la fin du show, en backstage, on retrouve Nicola Sirkis comblé par le concert, qu’il espère encore meilleur à Paris. Indochine avait répété toute la semaine à Épernay avant ce soir. Tout roule. On a également appris que le dispositif scénique y sera plus spectaculaire. Selon Sirkis, l’écran circulaire suspendu sera "deux fois plus grand" que celui utilisé à Épernay. De quoi mettre des étoiles plein les yeux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Concert Indochine Nicola Sirkis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants