2 min de lecture Musique

Iñigo Montoya, Blind Digital Citizen, Bagarre : la relève de la scène électro-pop française

RÉDAC CHEF INVITÉE - Izia met en avant trois jeunes groupes, Bagarre, Iñigo Montoya! et Blind Digital Citizen. Les deux derniers sont signés sur le label 100% francophone, Entreprise.

>
Inigo Montoya - Nuit Blanche Crédit Image : Capture d'écran/Facebook.com/Iñigo Montoya | Date :
MorganeGiuliani
Morgane Giuliani

Izia est la rédactrice en chef d'un jour sur RTL2.fr, ce mardi 10 novembre. À cette occasion, la chanteuse de 25 ans a souhaité mettre en avant trois jeunes groupes français qu'elle affectionne : Iñigo Montoya, Blind Digital Citizen et Bagarre. "Il y a un viviers de plein de choses assez cool et rebelles", s'enthousiasme Izia, qui a déjà dix ans de carrière musicale derrière elle.

Iñigo Montoya : sauvagerie psyché

Le groupe Iñigo Montoya! a assuré la première partie d'Izia au Casino de Paris, les 13 et 14 octobre 2015. Et pour cause : son batteur et son beatmaker en font partie. Iñigo Montoya! s'est formé autour de Quentin Convard (guitare, sampler) et Pierre Plantin (chant, sampler), qui officiaient auparavant sous le nom Mungo Park.

À lire aussi
Nicola Sirkis au milieu d'une explosion de confettis sur "2033" Concert
Indochine : un concert déchaîné et mémorable à l’AccorHotels Arena de Paris

Ils sont soutenus par le producteur Adrien Pallot, qui s'occupe également de Moodoïd et Grand Blanc, deux signatures du label 100% francophone, Entreprise. Louis Delorme, batteur de Blind Digital Citizen et d'Izia, s'est joint à eux, ainsi que Adrien Pallot (basse, sampler). 

Iñigo Montoya se décrit comme faisant de "l'électro pop sauvage", à base de "samples hallucinés, mélodies hypnotiques et sauvagerie psyché". Parmi leurs influences, on trouve Liars, Andy Scott, Godspeed You! Black Emperor et Brigitte Fontaine, dont ils ont repris certains morceaux. C'est même elle qui leur a donné envie de chanter en français. 


Le point de départ du groupe a été le titre Nuit Blanche. "Il a été un déclic parce qu'il m'a permis de savoir comment composer en français", a déclaré Pierre à Staragora. Iñigo Montoya a sorti son premier EP en 2015, intitulé IngEP01

Blind Digital Citizen : clubbing fantasque

Le batteur et le beatmaker d'Izia ont leur propre formation, nommée Blind Digital Citizen, signée sur le label Entreprise. C'est d'ailleurs dans leurs locaux situés dans le 11e arrondissement de Paris qu'Izia a mixé La Vague, son troisième album.

Blind Digital Citizen cherche inspiration aussi bien chez Gérard Manset que Métal Hurlant, Alain Bashung, Rone ou André Breton. Entre clubbing et psychédélisme, Blind Digital Citizen a sorti son premier album cette année, sous le titre Premières vies. Le quintet y développe aussi un monde imaginaire, à la fois futuriste et fantasque. Le tout en français.

Bagarre : rebelles à rayures

Sur le même label que Blind Digital Citizen, on trouve également le groupe Bagarre. Le quintet mélange les genres : hip-hop, électro, Raï et trap, pour un style voulu "musique-monde". Le tout en français. "C'est une musique orale pour parler aux gens devant nous. Directement. Il faut questionner la pop française en général. On est un peu restés bloqués sur Air et Phoenix en France", estiment les membres de Bagarre, sur i-D. Bagarre a sorti son premier EP, Musique de club, le 7 octobre. On y trouve notamment le single à succès Mourir au club.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Rédacteur en chef Izia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants