2 min de lecture Pink

P!nk en interview dans #LeDriveRTL2

Écoutez ou réécoutez #LeDriveRTL2 de Eric Jean Jean, Mathilde Courjeau du 5 déc. 2017.

#LeDriveRTL2
#LeDriveRTL2 du 05 décembre 2017
Crédit Média : Eric Jean Jean,Mathilde Courjeau Crédit Image : Ryan Aylsworth

Tu as vendu, depuis ton premier album 16 millions de disques, dans une industrie obsédée par la jeunesse et la nouveauté. Comment explique-ce ton succès avec ton nouveau disque Beautiful Trauma ?
Je suis comme une allergie cutanée, qui ne s'en va jamais en fait. Et je suis l'allergie préférée de tout le monde. En fait c'est juste que je ne m'arrête jamais, je fais des tournées, j'écris sur ce que je vis. Je ne suis pas les tendances. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe en fait. Je suis la personne qui ne sait pas du tout ce qui se passe et pourquoi ça se passe comme ça. 

Mais tu crée la tendance, est-ce de manière consciente ?
Non, j'aurais aimé, et surtout ma fille a l'impression que je suis une grosse débile.

Au travers de chansons, et de tes discours notamment aux MTV Video Music Awards tu as l'ambition de faire que les gens se sentent bien. Ton ambition d'artiste a toujours été ça ?
Parfois je dois juste écouter la voix à l'intérieur de ma tête. Mon objectif en tant qu'humain c'est de faire se sentir bien les autres. De rire de se sentir bien, et parfois de pleurer. Ca a toujours été mon objectif. Mais quand j'écris des chansons c'est surtout parce que j'ai l'impression que des voix dans ma tête me détestent et on essaie tous de se faire sentir mieux. 

Est-ce que ta voix est de plus en plus importante ?
Je crois que c'est juste beaucoup plus important aujourd'hui d'être gentil. Parce qu'il y a beaucoup trop de gens nuls qui ont de l'attention. Il faut faire briller nos lumières, le plus fort possible. Il y a tellement d'obscurité aujourd'hui dans le monde. Si tu as de la lumière, il faut la faire briller. 

Comment vas-tu équilibrer tes enfants, le fait d'être une femme, une épouse… dans ta prochaine tournée ?
Je vais commencer par être dans le déni, très honnêtement. Je vais beaucoup m'amuser avec mon groupe. Parce que la vrai partie très chouette dans tout ce que je fais c'est que toute mon équipe c'est comme ma famille. Ils m'aident pratiquement à élever mes enfants. Je me sens vraiment en confiance de partir en tournée avec eux. Ca me fait vraiment sentir bien maintenant.La partie la plus difficile c'est être un humain, un adulte et ça je n'ai pas la solution (rires).

Est-ce que ta tournée va passer en France ?
J'espère, je ne sais juste pas encore.

P!nk en compagnie de Mathilde Courjeau

Franz Ferdinand "Take Me Out"

Formé à Glasgow en 2002, Franz Ferdinand a immédiatement marqué la nouvelle scène musicale du Royaume-Uni, en ayant réussi à populariser un mouvement souvent qualifié de post-punk revival. Leur son, leur nom et leur attitude scénique révèle une urgence rock'n'roll qui séduira à une époque où les charts étaient dominés par Britney Spears et les Black Eyed Peas. Leur nom déjà, Franz Ferdinand, vient de l'Archiduc autrichien du même nom (François-Ferdinand en Français) dont l'assassinat a déclenché la Première Guerre mondiale. Dans une interview et avec beaucoup d'humour ils avaient déclaré avoir hésité entre Franz Ferdinand et les Wings, mais comme l'un d'entre eux était déjà pris… 
Un son déchainé qui se retrouve dans leur premier disque particulièrement dans ce Take Me Out, un morceau à l'envergure d'un hymne de stade dans lequel Alex Karapanos, le leader et chanteur du groupe compare une relation amoureuse avec un sniper et sa cible. "Take me out", littéralement "sort moi de là". Un groupe et un morceau sans concession qui, en 2004, a eu le mérite de remettre la guitare sous le feu des projecteurs. 

Franz Ferdinand - Take Me Out (Official Video)
L'équipe de l'émission vous recommande
Contenus sponsorisés