2 min de lecture Série TV

Engrenages, Mafiosa… 4 séries françaises cultes à voir

SÉRIES CULTES (1/5) - Chaque saison, c’est la course pour essayer de ne rater aucune nouvelle série. Mais êtes-vous sûr d’avoir vu toutes les fictions immanquables? Cultes, multidiffusées ou méconnues, retour sur quatre séries françaises incontournables.

>
Engrenages - Saison 5 - Bande annonce officielle Crédit Image : Stéphane Grangier / Simon Toupet / CANAL+ | Durée : | Date :
Pauline Le Gall

Comédie, drame, fiction policière... Depuis une vingtaine d'années, la télévision s'initie à tous les genres. Retour sur quelques grandes fictions qui sont devenues cultes en France.

"H", l'esprit Canal

Le fameux “esprit Canal” n’a pas disparu avec les Nuls et leur célèbre série Objectif Nul. À la fin des années 90, la chaîne cryptée lance une nouvelle série qui va faire revivre son humour potache et décalé. Diffusée dès le 24 octobre 1998, H raconte, bien avant Hippocrate, la vie du personnel d’un hôpital à Trappes. La force de la série repose en grande partie sur les performances de son trio d’acteurs : Jamel Debbouze, Ramzy Bédia et Éric Judor. Dix ans après la fin du programme, ce dernier lance d’ailleurs sa nouvelle série Platane. Une sitcom dans laquelle Eric imagine un monde où Ramzy aurait réalisé la suite de H, HP, sans lui.

"Kaamelott", la révélation Astier

En 2006, M6 lance son nouveau programme court. Une version moderne de la légende arthurienne qui joue sur les anachronismes et sur la gouaille d’une galerie de personnages récurrents. La série, qui s’étendra sur six saisons, rassemble jusqu’à cinq millions de téléspectateurs et s’offre même plusieurs soirées en prime time. Elle consacre surtout son auteur et acteur principal, Alexandre Astier, qui écrit par la suite plusieurs spectacles et réalise Astérix : Le Domaine des dieux en 2014. Plus qu’une simple série, Kaamelott est devenu un phénomène de société, et ses nombreuses répliques dont la célèbre maxime “le gras, c’est la vie”, sont désormais cultes.

À lire aussi
Taylor Momsen, du groupe The Pretty Reckless. Clip
VIDÉO - The Pretty Reckless dévoile le diabolique "Take Me Down"

"Engrenages", l'exigence française

Au début des années 2000, de l’autre côté de l’Atlantique, des séries comme Les Soprano ou The Wire ont changé la donne. Le petit écran est désormais un espace créatif, un terrain de jeu pour les auteurs et les réalisateurs exigeants. Canal+ l’a bien compris. La chaîne cryptée développe en 2006 une série qui raconte les dessous du palais de justice de Paris, en s’appuyant sur les témoignages d’une équipe de consultants (juges, policiers…). Avec son écriture précise et documentée, Engrenages séduit la presse et le public et bénéficie d’un soutien international. Elle est diffusée en Suisse, au Québec et, chose plus rare, au Royaume-Uni sur la BBC Four. Culte au-delà des frontières françaises.

"Mafiosa", le polar façon "Canal+"

Dans le sillage d’Engrenages, Canal+ fait confiance à Hugues Pagan, un auteur de polars, pour écrire le scénario de la première saison de sa nouvelle série Mafiosa. Elle raconte l’histoire de l’ascension d’une jeune femme (Hélène Fillières) à la tête d’un réseau mafieux en Corse. Mafiosa a permis à la fiction à la française de gagner ses lettres de noblesse. Même si elle a laissé à Pagan un goût d'inachevé. Dans une interview donnée à Sud Ouest en 2012, le scénariste, qui a quitté la série après une saison, exprimait sa déception. Selon lui, “[aucune] série française [n’est] à la hauteur de The Wire ou Treme”, deux fictions développées par David Simon pour HBO. La fiction en VF a pourtant, depuis, traversé les frontières, avec notamment le succès critique international des Revenants en 2012.

>
Les Revenants - Saison 2 - Teaser officiel
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Série TV Ciné-Séries Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous