3 min de lecture Rédacteur en chef

Où retrouver la convivialité des restaurants et de la cuisine corse à Paris ?

RÉDAC CHEF INVITÉE - Izia invite au voyage en partageant deux adresses de restaurants corses qu'elle chérit à Paris.

La salle du restaurant Le Cosi, elle aussi, aux couleurs chaleureuses
La salle du restaurant Le Cosi, elle aussi, aux couleurs chaleureuses Crédit : Le Cosi
Clémence Bauduin
Journaliste

Bon'appetitu ! Izia, rédactrice d'un jour de RTL2.fr, a des origines corses. Celles-ci se retrouvent notamment dans son amour des bonnes tables. À Paris, elle est adepte de deux restaurants qui lui rappellent les parfums de l'Île de beauté. Ce qu'Izia préfère, au Cosi, dans le 5ème arrondissement de la capitale, et au Petit Matieu, dans le 10ème arrondissement, c'est "la qualité des gens qui te reçoivent".

"On t’assoit, on envoie la charcuterie, le vin et tu as déjà mangé avant même d'avoir commandé ! J'adore aller manger chez eux, car tout à coup, tu arrives en fait chez toi !". "Eux", ce sont Olivier Andreani, le patron du Cosi, et Mathieu Gontier, du petit Matieu. Notre rédactrice en chef d'un jour les connaît bien. "C'est l'esprit corse", explique Izia, qui poursuit avec une anecdote : "J'ai fêté mon anniversaire, ils ne pouvaient pas venir, alors ils m'ont fait livrer des plateaux de charcuterie chez moi".

À lire aussi
Alexandre Astier est le héros de la série "Kaamelot" série TV
Alexandre Astier : le nouveau Louis de Funès

Au Cosi, Thomas Dutronc et M à la guitare

Ces deux adresses ne mettent aucune limite à la convivialité. Leurs sites le retranscrivent déjà. Celui du Cosi raconte en résumé l'histoire de la Corse et met l'eau à la bouche. "Un accent à couper au couteau vous assaille", annonce avec humour le petit texte de présentation. Cet accent est celui d'Olivier Andreani, le patron du Cosi, originaire de Cateri, non loin de Calvi. En passionné de cuisine, il parle avec amour de son restaurant, ouvert il y a quatorze ans. "Il se passe toujours quelque chose ici. Quand Thomas Dutronc ou Matthieu Chedid sont là, ils prennent la guitare et font un bœuf", raconte Olivier. Izia n'est pas la seule artiste habituée des lieux. 

>
Thomas Dutronc fait un bœuf au Cosi samedi 7 novembre Crédit Image : dailymotion | Date :

Au menu : "guitares et chants ancestraux", "gâteaux d'aubergines", "des agrumes des plaines à l'iode des criques, en passant par la charcuterie des montagnes, ça monte et ça descend, ça zigzague pas mal" car "la Corse, c'est du contraste avant toute chose". Une invitation poétique à découvrir la table du Cosi, qui "raconte la Corse aux Parisiens qui le connaissent bien et à ceux qui n'y ont jamais posé les pieds". Comptez en moyenne 14 euros pour une entrée, des plats aux alentours de 25 euros et 9 euros pour les douceurs sucrées telles que le fiadone, dessert typique corse. Le petit plus, selon Izia : "La petite terrasse, trop jolie".

Même racine, autre approche. Le Petit Matieu décline davantage la cuisine corse sous forme de "tapas délicieuses", selon l'experte Izia. Des petits plats chers à Mathieu Gontier : "Tout est à partager, on amène aussi la convivialité dans les assiettes". Le midi, un menu entrée-plat-dessert est proposé à 18 euros. "Mathieu Gontier a passé son enfance dans les marmites et les fumets d’herbes corses de sa mère et sa grand-mère", raconte le site du restaurant. "Il en a gardé un goût immodéré pour la cuisine familiale et les grandes tables ouvertes". "Intimiste le jour et festif la nuit", Le Petit Matieu est un endroit où l'on se sent bien, meublé d'objets chinés et bercé par les musiques des amis DJ's de Mathieu. Le restaurant propose une sélection de vins à découvrir sans plus attendre, enrichie au fil de ses rencontres de son patron.

#lepetitmatieu #collab #tomdixon #newdéco #newlights #baràvins #ruedesvinaigriers #paris10 #atu

Une photo publiée par Le Petit Matieu (@lepetitmatieu) le

Le Cosi et le Petit Matieu, des concurrents ? Jamais de la vie ! Même entre les deux enseignes, la chaleur opère, sous le signe d'une grande amitié. "Olivier m'a tout appris", explique Mathieu Gontier, arrivé à Paris il y a huit ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rédacteur en chef Corse Izia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL2.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants